Dormez tranquille, braves Français, pendant ce temps-là les affaires continuent.

avril 10, 2013 on 7:36 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, Elections présidentielles 2012, France, Incongruités, Insolite, La Cour des Mécomptes, Moi, Président, Poil à gratter | Commentaires fermés

Soyons clair, la faute de Jérôme Cahuzac, les socialistes ne sauraient  s’en absoudre. Bien sûr, ils se disent trahis, et victimes d’un voyou. Mais qui l’a nommé et investi pour devenir député et maire? Qui l’a nommé ministre? L’UMP peut-être? Donc, donner sa confiance à quelqu’un n’engagerait pas celui qui la donne?

Alors maintenant, le PS et Moi Président n’ont rien de plus pressé à faire pour montrer qu’ils sont aussi insoupçonnables qu’irréprochables, que de promettre un « choc » de moralisation. Qui, soit dit en passant, vient après la promesse d’un « choc » de simplification, et d’un « choc » de compétitivité. Rien d’étonnant que les Français se sentent choqués.

Ce qui est le plus intéressant pour JusMurmurandi ce sont les cris que poussent les socialistes à l’évocation des mensonges de Cahuzac. Il nous a menti! Il a menti au Président! Il a menti à la représentation nationale! Haro sur les menteurs! A mort les menteurs!

Si on suit cette pente, il risque de ne pas rester beaucoup de socialistes vivants d’ici peu. Car, entre très nombreux exemples, qui s’est fait élire en niant l’existence de la crise? Et qui a dit que les réformes des retraites de 2003 puis de 2010 n’étaient pas nécessaires? Qui a promis une équipe gouvernementale sans un seule condamné ou mis en examen? Et ainsi de suite.

Cahuzac le dit lui-même très bien dans les colonnes du Canard Enchaîné: « On me dit que j’ai menti sur ma situation personnelle. Cela veut dire quoi ? Qu’il y aurait des mensonges indignes et d’autres qui seraient dignes ? Quand on ment sur ordre, et pour des raisons politiques, à l’Assemblée, est-ce digne ? A ce compte-là, j’ai menti devant l’Assemblée, sur la possibilité de réaliser 3% de déficit en 2013. »

Alors, si, pour les socialistes, la moralisation, c’est avant tout arrêter de mentir, il est à craindre qu’ils n’aient plus grand-chose à dire…

Accessoirement, et ce n’est pas une apologie du crime, mais l’espèce de jacobinisme qui revient au galop pour crier haro sur tous les riches, intrinsèquement suspects de crapulerie, est extraordinairement toxique. Etre pauvre n’est pas synonyme de vertu, et être riche pas synonyme de vice.

Et même quand on est crapuleux et corrompu, on peut rendre d’immenses services à la France. Richelieu, Mazarin, Colbert ou Talleyrand ont fait d’immenses fortunes au pouvoir, et été d’immenses Français. Aurait-il mieux valu avoir à leur place d’honnêtes crétins?

Dans le genre crétin, le projet de loi socialiste d’ici le 24 avril. Si c’est si important de « moraliser », ne faut-il pas réfléchir avant d’agir? Si c’est facile au point que ce soit prêt plus vite qu’un plat cuisiné au micro-ondes, pourquoi ne pas l’avoir fait avant?

Encore dans le genre crétin, Cahuzac a été exclu à l’unanimité du PS. Pas Guérini, qui est pourtant accusé d’avoir trafiqué des marchés publics au profit de son frère. Pas Kucheida qui se payait des repas en « 3 étoiles » Michelin avec la carte de crédit d’un organisme HLM. Pas DSK dont le parquet a conclu que son agression à but sexuel sur Tristane Banon était réelle. Pas Ayrault, Désir ou Huchon, entre autres condamnés pour des délits divers (prise illégale d’intérêts, salaires fictifs). Et surtout pas une certaine responsable d’avoir truqué une élection au poste de Premier Secrétaire, et qui a bel et bien pris le contrôle du parti.

Alors pourquoi tant de haine contre Cahuzac? Parce que la seule chose que le PS sanctionne, ce ne sont pas les délits, les atteintes à la probité ou à l’ordre public, sans même parler d’intégrité (le peut-on, c’est après tout le parti de François Mitterrand?). Non, le seul crime imprescriptible, c’est ce qui froisse l’opinion publique et donne une mauvaise image du PS. Et là, il faut dire que Cahuzac a fait fort.

Le député Kucheida l’affirme d’ailleurs. Il passe en jugement cette semaine pour abus de biens sociaux. Et il dit qu’il est poursuivi non pas pour ce qu’il a fait, qui est tout à fait normal, mais parce qu’il a été la victime d’une chasse à l’homme interne au PS, où ses propres amis (propres, enfin si l’on peut dire!) ont monté cela de toute pièce pour l’abattre et prendre sa place.

Un seul exemple pour montrer à quel point tout ceci est uniquement pour la galerie. Anne Hidalgo (tiens, encore une condamnée!), qui n’est pas n’importe qui puisqu’elle sera la candidate PS à la mairie de Paris après avoir été le premier adjoint de Bertrand Delanoë, affirme sur RTL qu’elle gagne 5000€ mensuels. Ce qui, par parenthèse, suffit à en faire une « riche » que François Hollande déteste et combat. Ce que révèle le site Atlantico, est qu’en réalité, Anne Hidalgo cumule confortable retraite et grasses indemnités d’élue. Avant même de calculer ses avantages en nature (voiture de fonction, notes de frais) et ses gratifications pour participation à divers organismes et conseils d’administration, elle touche au moins 8200€ mensuels, soit 100.000€ par an.

Confesser 5000€ mensuels au lieu de plus de 8000€, vous avez dit moralisation? Pourquoi est-ce que JusMurmurandi entend, à la place, « piège à cons »?

Cette gauche irréprochable, qui nie en bloc et en détail

avril 2, 2013 on 6:01 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Elections municipales 2014, Elections présidentielles 2012, France, Incongruités, La Cour des Mécomptes, Moi, Président, Poil à gratter | Commentaires fermés

François Hollande l’avait promis: au pouvoir, son équipe serait irréprochable. Pas un condamné, pas un mis en examen.

Cette promesse a volé en éclat dès sa première nomination, celle de Jean-Marc Ayrault, condamné, qui échappe à l’interdiction présidentielle parce qu’au bout de 10 ans, le casier judiciaire est purgé.

Son ministre du redressement productif, Arnault Montebourg, est condamné, alors qu’il est ministre, pour injures. Autre condamnation qui ne compte pas, puisque dixit Ayrault, elle n’est pas infamante

Aujourd’hui on apprend que Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, a avoué avoir eu un compte à l’étranger (3 comptes, en fait, pendant plus de 20 ans). Il est mis en examen, et, ayant avoué, sera évidemment condamné. Arrêtons-nous deux secondes sur ses déclarations. Accusé par Mediapart, il dira « je nie en bloc et en détail », et niera pareillement devant la Chambre des Députés. Aujourd’hui, il dit avoir avoué « dévasté par le remords ». JusMurmurandi se permet de penser qu’il est bien curieux que le remords arrive juste au moment où les preuves qui s’accumulaient rendaient la poursuite des dénégations impossible et suicidaire.

Il est évidemment possible de s’interroger sur le fait de savoir si Hollande et Ayrault savaient, et se sont tus, en espérant comme Cahuzac, échapper à la Justice, ou s’ils ont cru les mensonges de Cahuzac, ce qui en dit long sur la rigueur moral au sein d’un PS qui a également abrité DSK et fait minstre Bernard Tapie.

Ajourd’hui on apprend aussi que les frères Guérini, à Marseille, dont l’un est sénateur PS et ancien patron de la section PS des Bouches-du-Rhône, sont en garde à vue (ce n’est pas la première) pour une affaire de marché publics que la radio décrit comme « mafieuse ». Inutile de dire que les Guérini, eux aussi, nient en bloc et en détail.

Hier, Nathalie Kosciusko-Morizet a accusé Anne Hidalgo la future candidate socialiste à la Mairie de Paris, d’avoir été condamnée à 20.000€ d’amende dans l’affaire de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR). Anne Hidalgo nie et annonce qu’elle va attaquer NKM en justice pour diffamation. Comme Cahuzac, qui avait lui aussi nié et attaqué Mediapart en diffamation.

Mais le cas Hidalgo est fascinant, car d’après le Figaro l’APUR a bel et bien été condamné, et Hidalgo en était bel et bien sa présidente. Mais elle considère que son rôle de présidente ne la mettait pas au courant des infractions graves au code du travail qui se déroulaient à l’APUR, condamné à 220.000€ d’amende pour travail dissimulé, et dont une salariée s’est suicidée. Par ailleurs elle estime que la dispense de peine qui a été prononcée en sa faveur vaut innocence ou amnistie, ce qui n’est pas le cas.

Le plus intéressant, c’est qu’elle se considère innocente, quoique présidente, d’infractions au code du travail alors que son métier, avant de faire de la politique comme bras droit de Bertrand Delanoë à la Mairie de Paris, était… inspecteur du travail.

Entre les condamnés amnistiés, les condamnés mais pas de façon infamante, les condamnés dispensés de peine, les pas encore condamnés, combien d’innocents irréprochables, au PS?

Le président des bisous

juillet 15, 2012 on 8:38 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, Elections présidentielles 2012, Europe, France, Incongruités, International, La Cour des Mécomptes, Moi, Président, Poil à gratter | Commentaires fermés

La première intervention du nouveau chef de l’Etat lors du 14 juillet est la parfaite illustration de la politique de Gribouille que nous imaginions, et craignions.

Premier point important qui secoue la France depuis quelques jours, la faiblesse de l’un de ses deux constructeurs automobiles et son plan pour redevenir compétitif.
Tous les ministres ou presque donnent de la voix, et le Président lui-même annonce que le plan sera renégocié.

Pourquoi en est en on arrivé là devrait on d’abord se demander, alors que l’on constate qu’Outre Rhin, Volkswagen a annoncé 15 milliards de résultat pour l’année 2011 ?

Le marché est difficile avec le tassement des achats en provenance d’Europe du Sud, mais c’est vrai pour tout le monde.

La stratégie du groupe qui est trop dépendant des marchés de la vieille Europe alors que Volkswagen pour ne pas le citer est par exemple très bien implanté en Chine qui est devenu son premier marché.
PSA est loin derrière en Chine.

Une politique produits qui clairement laisse à désirer. En se fondant sur sa propre expérience JusMurmurandi peut clairement affirmer que les produits et le réseau Peugeot Citroën laissent à désirer en France.

Enfin, échec éclatant sur le segment le plus rémunérateur, désormais dominé totalement par les Allemands, encore et toujours eux. Exit 607 et C6 (sans parler de Vel Satis chez Renault) dont personne ne voulait.
Même plus le gouvernement d’ailleurs.

C’est là le premier paradoxe de la situation.

Hollande annonce la préférence française comme un des remèdes. Sauf qu’elle est en contradiction avec Bruxelles, et que l’on assiste aux portes mêmes de l’Elysée à l’ostracisation organisée de l’automobile par Bertrand Delanoë. Est ce dont la circulation douce qui va soutenir nos emplois à Aulnay, usine qui fabrique justement les voitures citadines de PSA ?

Revenons donc aux déclarations d’hier, qui montrent à quel point le gouvernement est loin des réalités.

Le plan doit être renégocié a clamé Hollande. Pour être RE négocié, il faudrait d’abord qu’une négociation ait été entamée…

Faudra t il donc attendre que PSA en arrive à la situation du groupe Doux pour que le gouvernement admette qu’il faut remédier à la situation ?

Car on est inquiet en écoutant les syndicats, des élus locaux. Les premiers disent que « la guerre est déclarée ».
Est ce comme cela que l’on va faire revenir les clients ? Achèteriez vous une voiture issue d’une usine où les ouvriers font la grève du zèle ? Très peu pour moi, je n’ai pas envie de me retrouver en panne sur le bas côté. Mais si les syndicats comme la CGT réfléchissaient, peut être n’auraient ils pas une part de marché cumulée entre emplois publics et privés de 8% ??

Deuxio, les élus locaux, le maire d’Aulnay parle d’exproprier le constructeur de l’usine. Ceci va t il renforcer la structure financière de PSA que de lui confisquer son usine, en imaginant que ce soit légal ??? Encourager les investisseurs étrangers ou Français à réindustrialiser le site ?

Pendant ce temps, les salariés qui bénéficient d’un emploi se voient fiscalement pénalisés. Les heures supplémentaires subiront désormais les charges sociales « normales » (pour les entreprises) et fiscales, pour les salariés. Bref, 9 millions de salariés vont gagner moins en travaillant autant. Et la charge des entreprises également alourdie pour payer une nouvelle frange de retraites à 60 ans va encore augmenter.

Sur un plan plus macro économique, la communication autour de PSA ne sera pas non plus de nature à encourager les investissements étrangers en France, qui était jusqu’alors une terre d’accueil.

Compétitivité toujours, la seule chose que Hollande sache brandir, c’est toujours plus d’impôt. La RGPP (révision générale des politiques publiques) mise en place par Sarkozy pour faire des économies ? Poubelle. Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui a permis de réduire le nombre de total de 150.000 ? Poubelle.

Sur les 10 milliards de recettes supplémentaires nécessaires cette année, 8 viendront d’impôts nouveaux, 2 d’économies de fonctionnement. Le gouvernement a beau jeu de brandir les réductions de salaire ministérielles, c’est un trompe l’œil étant donné le nombre supérieur de ministres à tous les ministères Fillon de 2007 à 2012.

Bref, nous sommes dans le paradoxe total, le mensonge par omission et restriction mentale.

Tout et son contraire, tout et n’importe quoi.

JusMurmurandi est toutefois rassuré. Hollande garde la maîtrise du temps… Ce sera l’année prochaine que les changements sociaux, s’il y en a, interviendront. C’est sûr, la France peut se payer le luxe d’avancer à une allure de sénateur.

Et pendant ce temps, pour répondre aux angoisses des Français, le Poulidor de la gauche française, Lionel Jospin, 75 ans, va se pencher sur la moralisation de la vie politique en étant à la tête d’une énième commission comme les socialistes aiment les sortir de leur chapeau.

Ouf, nous sommes sauvés.

L’UMP reprend la Mairie de Paris !

mai 4, 2012 on 6:33 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Elections municipales 2014, Elections présidentielles 2012, Europe, France, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

Pour que l’équipe de France de football se qualifie pour la phase finale de la Coupe du Monde de 1994, il lui suffisait de prendre 1 point en 2 matches, à jouer contre Israël et la Bulgarie. Un objectif plus que facile compte tenu de son parcours jusque là. Mais voilà, les Français, sans doute trop sûrs de leur résultat à venir, ont laissé filer le premier match. Puis le second, à la toute fin de la partie. D’où le lendemain, ce titre historique: Coupe du Monde: « la France se qualifie pour 1998! », car la France, éliminée sans gloire pour 1994  mais pays organisateur en 1998, n’avait pas besoin de se qualifier, l’étant d’office.

Il en est de même sur la scène politique française. Nicolas Sarkozy a joué sa dernière carte, celle du débat avec François Hollande, et il n’a pas gagné. C’est donc Hollande qui sera élu Président de la République le 6 mai. Il est évident que le PS, avec ou sans ses alliés Verts et du Front de Gauche, gagnera les législatives qui suivront. Et d’après JusMurmurandi, les gagnera largement, le nombre élevé de triangulaires PS-UMP-FN se transformera en machine à faire élire des socialistes. Ce qui est, bien sûr, l’objectif secret de Marine Le Pen.

Donc, au mois de juin, les socialistes auront tous les pouvoirs, la Présidence, la Chambre, le Sénat, les régions, les départements, les villes. Comme on connaît leur frénésie de revanche, leur appétit insatiable à la dépense, et leur instinct vengeur de lever de nouveaux impôts, car, pour eux, plus on impose les riches, plus on est « juste », ça ne va pas rigoler.

Comme, dans le même temps, la France est le plus gros emprunteur de la zone Euro, il ne va pas falloir longtemps pour constater le grand écart entre une France politique cigale de La Fontaine « à gauche toute » et une France emprunteuse que les marchés veulent fourmi. D’autant que, comme Mme Merkel ne va pas faire de cadeau -elle ignore le sens du mot- sur son exigence de rigueur dans la gestion des finances publiques, et que de nombreuses entreprises ont retardé des plans sociaux jusqu’à après les élections, tandis que personne ne sera surpris de voir les Français riches et entreprenants partir qui en Belgique qui en Suisse, le clash est certain et sera brutal.

Ceci va conduire l’équipe Hollande dans le même mur que celui dans lequel François Mitterrand a conduit la France la tête la première de 1981 à 1983. Là, comme l’équipe Mitterrand, l’équipe Hollande devra soit choisir une voie « à la mode Argentine », en faisant un bras d’honneur à ses dettes, partenaires et engagements, en sortant de la zone euro et de l’UE, ou bien manger son chapeau et instaurer la rigueur. Rigueur d’autant plus forte qu’il faudra payer pour les folies du passé plus les nouvelles du présent.

C’est ce que JusMurmurandi prédit que choisira Hollande, qui n’est quand même pas aussi fou que Mélenchon.

Dès lors, les Français vont voir que se débarrasser, par un réflexe épidermique, de Sarkozy ne les a pas débarrassés des problèmes, et que, à tout prendre, la rigueur de droite est quand même plus cohérente que d’avoir une équipe de gauche qui se fait élire que des promesses de Noël tous les jours et instaure carême et ramadan à l’année.

Les Français seront donc furieux, et vont, comme à chaque fois, le manifester aux élections intermédiaires.

Le PS va perdre les prochaines élections, qui seront les municipales de 2014. Paris va repasser à droite après 2 mandats Delanoë. C’est comme si c’était fait.

JusMurmurandi trouve juste que le prix à payer pour cette victoire de la droite est un peu élevé….

Mieux vaut tard que jamais

janvier 12, 2012 on 10:31 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, France, Incongruités, Insolite, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

Depuis le temps que JusMurmurandi s’élève pour constater que l’on laisse faire n’importe quoi dans la capitale, il constate enfin que l’Etat prend enfin ses responsabilités.

Après lui avoir opposé une candidate qui n’était pas à la hauteur, lors du dernier scrutin, et laissé faire nombreux projets aussi farfelus que gaspilleurs (la place Clichy, la place de la République, mettant au rebut des fontaines classées, la destruction de Jean Bouin, celle programmée des serres d’Auteuil pour n’en citer que quelques uns), François Fillon qui se trouve un intérêt soudain pour Paris décide que l’Etat ne peut cautionner les travaux envisagés sur les voies sur berge par Bertrand Delanoë.

Il était temps.

Paris étouffe de toutes parts avec une circulation automobile sous coupe réglée, mais sans qu’aucun investissement dans les transports en commun n’ait été fait pour s’y substituer, tandis que cette mise sous coupe n’est pas génératrice de revenus supplémentaires comme c’est le cas à Londres par exemple.

Enfin, l’Etat décide qu’il est temps de mettre un hola aux braséros et autres installations aussi festives qu’inutiles prévues sur la rive gauche en remplacement des voies sur berge.

Ouf.

Qui mieux que notre maire en effet pourrait répondre à cette délicieuse citation de Francis Blanche, à savoir, « il ne suffit pas d’être inutile, encore faut il savoir être odieux ! ».

Contrastes et contretemps

décembre 7, 2011 on 6:31 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, Elections présidentielles 2012, Europe, France, Incongruités, Insolite, International, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

En ce moment à lieu le sommet sur le climat et le réchauffement climatique à Durban.Il fait suite aux sommets de Rio et de Copenhague.

D’une part, il est bon de rappeler que l’Union Européenne à rempli son engagement de 2000, à savoir de réduire ses rejets de CO2 de 10% d’ici 2012 puisque ce résultat est déjà atteint.

D’autre part, que l’une des premières causes de rejet sont les centrales à charbon, en substitution…au nucléaire. Et qui vient de passer un engagement de fermeture de 24 centrales d’ici à 2025, si ce n’est le champion du contretemps ?
Deuxième information qui a interpellé JusMurmurandi c’est le changement du point d’équilibre entre l’Assemblée nationale et le Sénat.

La première est celle où ont traditionnellement lieu les débats houleux, les invectives, les propositions de loi échevelées, tout aussi traditionnellement adoucies par le Sénat.

Avec le changement de majorité au sein de ce dernier, c’est l’inverse qui se produit, l’assemblée devant calmer les ardeurs sénatoriales…un comble.

De là à rappeler que JusMurmurandi est plus convaincu que jamais de l’inutilité du Sénat….
Lundi, autre moment croustillant.Bertrand Delanoë maire socialiste, grand pourfendeur de la voiture à Paris…inaugure avec un capitaliste de premier choix un service de location de voitures.

Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy, président des riches d’après Delanoë, inaugure la première rame à deux étages du RER A, transport en commun par excellence, amelioration qu’il a obtenue en se battant bec et ongles depuis 2008.

Vous avez dit contraste???

Mais le plus délicieux reste toutefois ce rendez vous entre Me. Merkel et Nicolas Sarkozy lundi afin de parler cette règle d’or dont les socialistes français ne veulent pas entendre parler, et encore moins voter.

JusMurmurandi en a déjà parlé à de nombreuses reprises.

Passons sur les insultes proférées par quelques excités faisant des allusions nauséabondes sur Hitler et Munich ou encore le comte Bismarck. Cela faciliterait sans nul doute les relations franco allemandes si un élu socialiste arrivait à l’Elysée…  Soit.

Quoi qu’il en soit, voir François Hollande se rendre à Berlin pour rencontrer l’opposition allemande le même lundi et l’entendre pourfendre la politique du président de la République est un délice de connaisseur.

Car qui d’autre que ces mêmes socialistes allemands ont voté cette règle d’or pour l’Allemagne???
Enfin aujourd’hui Moshe Katsav, ancien président de la République israélienne, commence à purger sa peine de sept ans pour viol.
Contraste, vous avez dit contraste ?

Fluctuat…et mergitur ?

novembre 7, 2011 on 1:22 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, Elections municipales 2014, Elections présidentielles 2012, Incongruités, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | 1 Comment

C’est avec effarement que JusMurmurandi observe l’augmentation de la dette.

Elle a quasiment doublé depuis 2008.

Ceci malgré le fait que les contribuables ont subi des augmentations massives de leur impôt.
9% en 2009 et 8% en 2010.

Cette maudite dette représentera 45% des frais de fonctionnement et 50% en 2014.

Cela s’explique en fait assez facilement.

Les dépenses ont galopé de 6,7% entre 2007 et 2009 tandis que les recettes n’évoluaient que de 2,6%, malgré la hausse d’impôts citée plus haut.

On comprend pourquoi la Cour des Comptes est toute émue devant ce parcours qui devrait en inquiéter plus d’un.

Surtout lorsque l’on sait que les grands travaux vont continuer bon train.

Réalité, fiction?

Les Parisiens et Latinistes distingués qui connaissent la devise de Paris (« Fluctuat nec mergitur ») auront vite compris qu’il s’agit des comptes de la ville de Paris; par conséquent la ville risque bientôt voir sa note dégradée par les agences de notation et le coût de ses emprunts augmenter.

Cela étant, quelle que soit la situation financière qu’il laisse, Delanoë s’en fiche.

Si Hollande est élu, il espère bien un strapontin voire un siège ministériel, sinon, il a déjà annoncé qu’il ne se représenterait pas aux municipales de 2014.

En attendant, pour les observateurs que nous sommes, nous avons (encore) un exemple de gestion socialiste réussie.

Gestion de la communication s’entend.

Les finances de la capitale coulent et presque pas une goutte d’encre de journaliste ne suit le même tracé pour en parler.

En ce qui concerne la gestion financière, c’est un autre problème.

Pour ceux qui en veulent plus, JusMurmurandi recommande la lecture de « Contes et Légendes de Paris », juste publié, et rédigé par un journaliste qui se revendique socialiste  en prologue (!)…

Après moi, le déluge

Il n’y a pas photo !!

mai 5, 2011 on 7:46 | In Best of, C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Elections présidentielles 2012, France, Incongruités, International, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

JusMurmurandi, en Léon Zitrone, commentant la dernière au champ de course d’Auteuil, ça vous amuserait ?
En fait, on peut toujours écouter le gros Léon, imité à merveille par Laurent Gerra encore mardi lorsqu’il partagea sa vision très personnelle du mariage princier britannique.

http://www.rtl.fr/emission/laurent-gerra/ecouter/la-chronique-du-2-mai-2011-7682551175

Le titre de notre billet du jour vient en effet des courses hippiques pour illustrer le fait que sur la ligne d’arrivée plusieurs coureurs sont arrivés avec un écart suffisant pour ne pas nécessiter un recours à une photo.

Pourtant, Dieu sait si la photo, et de manière plus générale tous les modes d’enregistrement font partie de notre vie quotidienne.
On photographie tout, on enregistre tout.
Comme les ministres ou encore  les membres de la Fédération française de football par exemple.
Souvent avec leur accord, mais souvent aussi à l’insu de leur plein gré :-) .

Prenons deux exemples, le premier illustré par la décision de POTUS [Président of the United States] alias Barack Obama de ne pas publier la photo de ce qui restait de Ben Laden après sa rencontre imprévue avec Team Six, la crème de la crème des Navy Seals, ou commandos de marine de l’armée américaine.
Pour ne pas envenimer les choses, afin de ne pas souffler sur les braises. Et par conséquent ouvrir la porte aux « bonnes paroles » des incrédules.

JusMurmurandi est convaincu que les américains ont fait la peau à Oussama. Sinon, celui ci se serait fait un plaisir de glisser une petite video à ses amis d’al Jazeera pour se rappeler au mauvais souvenir du monde.

Cependant JusMurmurandi est tout aussi certain que la photo devrait être publiée.

Primo pour faire taire les braves couillons et autres fauteurs de trouble qui n’y croient pas ou sèment le doute à plaisir. Mais surtout, deuxio, pour rappeler à tous ceux qui sont parmi les rangs ou voudraient en faire partie de la horde de barbares que c’est ce qui les attend, un jour, une semaine, une décennie après leurs actes.
Qu’aucune démocratie n’oublie les salopards et que, comme le dit le proverbe anglais, « chaque chien a son heure ».

Deuxième exemple, DSK et son épouse qui se font « flasher » près d’une Porsche Panamera qui appartiendrait à un « ami ».

Ça va faire jaser.

La candidat putatif des socialistes aux costumes admirablement défroissés à l’eau chaude qui est immortalisé à coté d’une des plus chères berlines du marché?
Mélenchon appréciera, Martine se réjouira, Francois en plaisantera, et Nicolas…sourira.

Quant à Moscovici qui s’insurge contre ces « boules puantes » qui viendraient de l’UMP, qu’il s’y habitue, lui qui appartient à un parti dont le premier secrétaire traita le président de la République de « Madoff ».

Le clou, pour JusMurmurandi, reste toutefois la niaiserie ou le parti pris des commentaires.
Parce que si la voiture, certes coûteuse, n’appartient qu’à un ami de DSK, l’appartement place des Vosges où a été pris le cliché lui appartient bien, lui.
Place des Vosges, une des plus belles, et chères place de Paris, en plein Marais.
Place des Vosges, où habite aussi un autre défenseur du petit peuple, Jack Lang.

Comme lui ferait dire notre cher Gerra, c’est chié, non ?

Tout à gagner et rien à perdre et…. inversement

avril 30, 2011 on 9:27 | In Best of, C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, France, Incongruités, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

Délectations hebdomadaires de JusMurmurandi.

Commençons par un syndrome « tuer le père » au Front National où l’on voit Jean-Marie sortir de ce qui est officiellement sa retraite pour diriger (ou tenter de le faire) les opérations de « la banquette arrière de la voiture » pour utiliser une expression anglo saxonne.

Tout d’abord une affaire de gros sous, l’ancien siège du parti vient d’être vendu après des mois de tractation avec différents acquéreurs potentiels.

Là où cela croustille, c’est que c’est le président d’honneur du FN qui l’a annoncé, Jean-Marie, et non Marine, présidente en fonction….

L’évènement est-il donc si mineur alors que le parti est en quasi cessation de paiement, devant des créances à son imprimeur ou encore à l’URSSAF ?

Précisons que toutes les cotisations des membres du FN ne sont pas directement versées à ce dernier, mais à un micro parti, COTELEC, dont le président est (toujours)…Jean- Marie le Pen, qui prête les fonds au Front.

Bref, on comprend que papa tient toujours les cordons de la bourse….Marine en tutelle ou curatelle en quelque sorte…

Peut être est ce pour cela qu’il est intervenu dans la mise à l’écart d’un militant pris en photo avec le bras tendu mode salut hitlérien. Marine a demandé son renvoi mais Jean-Marie souhaitait que l’on ne le suspendit point.

Jean-Marie, à son âge, semble ne rien avoir à perdre, avec ses interventions plus ou moins substantielles dans la gestion quotidienne du parti…Il est peu probable qu’il en soit de même pour Marine qui visiblement veut tourner la page.

Dans le même ordre d’idée, on entend Delanoë prendre fait et cause pour les Tunisiens arrivant de manière incontrôlée et illégale en France.

Il exprime son émotion et son indignation parce que l’on applique la loi républicaine. On est dans le bon registre.

Ils pourraient devenir des électeurs, qui sait, et entre temps servent de caillou dans la chaussure de la majorité présidentielle.

Est ce l’intérêt du pays ? Delanoë ne se pose probablement pas la question de savoir si le pays à quelque chose à perdre ou à gagner, la gauche ayant pris l’habitude de légaliser les illégaux, créant des appels d’air non maîtrisables.

C’est toujours dans le même registre que Christophe Girard revendique un abaissement de l’âge du droit de vote de 18 à 16 ans.

Encore un peu plus d’électeurs pour la gauche parisienne qui doit commencer à se faire du souci pour les prochaines élections municipales. Rien à perdre.

Enfin terminons par Mme. Woerth qui après avoir démissionné de Clymène en juin dernier, réclamerait par l’intermédiaire des prud’hommes un million d’Euro en voulant faire requalifier son départ volontaire en licenciement.

Visiblement elle a compris qu’elle n’avait rien à perdre à tenter sa chance. Comme tous les gagnants au Loto, ainsi que le dit la publicité.

Heureusement, le seuil de l’ISF devant être porté de 800.000 à 1,3 million, cette somme, si elle l’obtenait, ne serait pas taxable.
Bref, rien à perdre, sa carrière professionnelle étant désespérément à l’arrêt. A moins que Marine le Pen ne fasse appel à ses services pour se dégager de sa tutelle paternelle :-)

Je t’aime, moi non plus

mars 15, 2011 on 8:40 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, Elections présidentielles 2012, Europe, France, Insolite, International, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

Ces jours derniers marqués par le dramatique raz de marée japonais ont été constellés de contradictions qui ont fait le bonheur de JusMurmurandi.

Florilège.

Alliés traditionnels des socialistes, les verts se sont engouffrés dans la brèche des les premières secousses pour affirmer qu’il fallait arrêter l’exploitation de l’énergie nucléaire. Chacun sait en effet que tels les pastèques, nos braves amis sont aussi verts à l’extérieur qu’ils sont rouges à l’intérieur…

Allez remplacer 75% de l’électricité consommée en France, source de revenus pour notre balance commerciale, alors que l’atome tue moins, beaucoup moins que le charbon dans le monde. Le dernier accident remonte à il y a 25 ans et de la connaissance de JusMurmurandi, aucune victime n’est jamais morte du nucléaire occidental.

Les centrales ont été construites avec des enceintes de confinement, là où les Soviétiques s’en affranchissaient, l’atome rouge ne tuant pas (sic!).

Là où cela se corse, c’est que le PS s’est fendu par le truchement de son porte parole habituellement si virulent d’un cinglant démenti nous informant que la sortie du nucléaire n’était pas à l’ordre du jour, se ralliant à Sarkozy.

A quelques jours des élections cantonales, à un an des présidentielles.

Piquant,  non?

Marine le Pen se rend à Lampedusa pour se rendre compte de l’amplitude de l’exode nord africain vers l’Europe.

Alors que Martine Aubry et les socialistes affirment eux qu’il n’y a pas de danger, il suffit de voir les photos des camps de réfugiés en Tunisie pour se rendre compte que la situation est sérieuse, comme l’affirme aussi le Président de la République.

Marine le Pen, soutien de Nicolas Sarkozy, piquant non ?

L’Occident essaye depuis des décennies de se débarrasser de ce fou furieux de Kadhafi, sans succès.

Alors qu’une opportunité se présente, on tergiverse, tandis qu’irrémédiablement l’armée libyenne soutenue par des mercenaires de toutes natures se rapproche des « insurgés ». Personne ou presque ne bouge, et on va tuer dans l’œuf cette révolution, alors que les mêmes disaient il y a encore quelques semaines qu’il fallait venir en aide aux peuples souhaitant aller vers la démocratie (Tunisie, Egypte).

Munich, Serbes contre Croates, Hutus contre Tutsis, bientôt la Libye ??

Désolant, non ??

Bertrand Delanoë, toujours prêt a venir au secours des économiquement faibles, bref de faire du clientélisme, demande au gouvernement de surseoir à l’expulsion des locataires qui se sont vus servir une ordonnance d’expulsion.

Là où cela se corse, c’est qu’alors que la mairie de Paris dépense,aux dires de son édile, 100 millions par an pour « permettre à chacun de continuer à vivre dans la capitale », bref s’achète des voix, cette même mairie consacre deux fois plus de fonds aux subventions d’organisations diverses et variées. Ces subventions ont augmenté deux fois plus vite que l’inflation depuis que Delanoë a été élu il y a dix ans. Mais bon pour Bertrand, il doit être (deux fois) plus important que de distribuer l’argent des contribuables dans le cadre de subventions qu’à les aider à avoir un toit.

Il propose même de faire plafonner les loyers….comme si casser le thermomètre allait encourager les propriétaires….

Comme les maires de certaines banlieues « bien pensantes » qui empêchent les propriétaires de vendre des appartements au dessus de ce qu’ils estiment être le prix de marché en bloquant les transactions avec des préemptions intempestives.

Piquant, non ??

Arabes, musulmans et dictateurs

février 21, 2011 on 10:36 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Elections présidentielles 2012, France, Incongruités, Poil à gratter | Commentaires fermés

Il se trouve que, jusqu’il y a peu, les États arabes ne comptaient à leurs têtes que des dictateurs et autres monarques. Pas d’élections, ou alors que des élections truquées. Il semblait bien qu’il y ait une malédiction des peuples arabes à être dirigés par des autocrates dont les préoccupations majeures étaient leur enrichissement et la consolidation de leur autorité dynastique. Et Israël avait beau jeu de clamer être la seule démocratie de la région.

La révolution tunisienne est passée par là, et l’égyptienne aussi. Cela étant, se réjouir serait prématuré: le pouvoir en Égypte est aux mains de l’armée, et en Tunisie il n’est nulle part encore. Mais cette double onde de choc a ébranlé les autres régimes autoritaires: La Lybie, le Yemen, l’Iran et Bahrein résonnent des coups de feu de la répression contre les manifestants, et les régimes qui dirigent la Syrie, le Maroc et l’Algérie entre autres font d’urgence des concessions pour éviter d’être emportés comme leurs voisins.

Alors, au risque d’être, une fois de plus, terriblement politiquement incorrect, JusMurmurandi pose la question: y a-t-il une possibilité de démocratie pour des peuples arabes et musulmans?

En fait, il n’y a rien de spécifiquement musulman ou arabe au mauvais sort des peuples de la région. Ainsi la Turquie a-t-elle élu un gouvernement ouvertement musulman, mais celui-ci a su s’adapter aux structures d’un État laïc, et la démocratie turque n’en est que plus forte. Ceci au contraire de l’exemple iranien, pour qui un pouvoir musulman a pour devoir sacré de tout islamiser. On en connaît les conséquences, et le régime des mollahs iraniens censure et réprime pour tenter de se maintenir après avoir volé le résultat des élections.

Mais il est à noter que tant turcs qu’iraniens, s’ils sont musulmans, ne sont pas arabes. Il sera donc essentiel de voir si des pays arabes, et je pense d’abord à l’Égypte, peuvent trouver le chemin, sinon de la démocratie à la grecque, d’un pouvoir ayant une vraie légitimité populaire. La question que cela pose est celle de la capacité des électeurs à dépasser les clivages traditionnels (famille, clan, religion, communauté) pour appartenir avant tout à une communauté nationale. Sinon, ce sera le plus grand groupe qui dirigera les autres, et l’oppression des uns par les autres ne manquera pas de se manifester.

Ce qu’il y a de fascinant avec cette question est que l’évolution que nous souhaitons pour ces pays est exactement au rebours de ce que les belles âmes de gauche ont encouragé pendant des années en Europe et aux États-Unis. A force d’accepter l’inacceptable, nos pays sont devenus des mosaïques de communautés, et l’intérêt général ou national ne sont plus que des notions qui n’intéressent que les historiens. Ainsi les États-Unis ont-ils abdiqué sur la langue, qui est pourtant le facteur majeur d’unification d’une nation, tandis que la Grande-Bretagne, pays pourtant théocratique, admet des décisions de tribunaux islamiques jugeant suivant la sharia…

D’où les déclarations identiques, à quelques mois d’intervalle d’Angela Merkel, de David Cameron et de Nicolas Sarkozy, indiquant l’échec manifeste du modèle multi-culturel.

En France, quand l’UMP parle d’identité nationale, la gauche l’accuse de copier le Front National. Pour autant, cela n’empêche pas Marine Le Pen de surfer sur de bons sondages, à presque 20% des voix, justifiant ainsi le pronostic de JusMurmurandi que tout peut arriver en 2012, y compris un double 21 avril.

Et quand on regarde ce que fait la gauche, pas ce qu’elle dit, mais ce qu’elle fait, à savoir une politique totalement orientée bobo à Paris, où elle vote l’extension du stade de Roland Garros au détriment d’un stade et d’un jardin botanique, communautariste à Lille où Martine Aubry tolère des heures d’ouverture de piscines municipales réservées aux femmes, exigence strictement musulmane, clanique à Marseille où le Président du Conseil Général semble bien avoir largement guidé les marchés publics vers la société de son frère, JusMurmurandi se dit que l’occupation de la place de la Bastille par des jeunes beurs n’est plus si impossible que cela….

Toujours les mêmes!

février 9, 2011 on 5:32 | In Best of, C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, Economie, France, Incongruités, Poil à gratter | Commentaires fermés

Il y a quelque jours, JusMurmurandi s’élevait contre la grève des magistrats au motif que certains d’entre eux, s’ils avaient fauté dans l’affaire Tony Meilhon-Laetitia, pourraient être sanctionnés. Et nous rappelions que ce n’est pas la première fois que les magistrats considèrent, que, même quand il y a aurait faute, il ne devrait pas y avoir de sanction, ce qui fut le cas -ou presque- avec l’affaire lamentable d’Outreau.

Ce n’est pas le seul cas de récidive dans le genre scabreux. La police vient d’interpeller 20 personnes soupçonnées de vol de bagages à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Cette enquête est fondée sur 3.000 lettres de plainte de passagers dont les bagages ont été pillés. 3.000! Sans compter ceux qui n’ont jamais écrit. Si on considère que Roissy est la plaque tournante de l’entrée en France des touristes et hommes d’affaires si nécessaires à notre économie, on voit les ravages qu’un tel pillage cause à la réputation de la France. Et pourtant, ce n’est pas la première fois que cela se produit, bien au contraire. On aurait pu penser qu’après la mise au jour d’une bande organisée de vol de bagages, les parties prenantes, à commencer par Aéroport de Paris, auraient pris les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise pas à grande échelle. Eh bien, non! Sans doute doivent-ils tenir à ce que notre aéroport le plus important conserve sa place tout en bas de la liste des pires aéroports mondiaux…

Autre récidive scabreuse. Les opérateurs téléphoniques avaient juré qu’ils ne pouvaient pas supporter la hausse de la TVA, et que l’équilibre de leurs comptes exigeait que celle-ci soit reportée sur les usagers (on n’ose dire clients). JusMurmurandi, conscient du peu de concurrence en France par rapport aux pays européens comparables, trouvait que ces pleurs ressemblaient un peu trop, une fois de plus, à des larmes de crocodile. Eh bien, il a suffi que des petits malins s’aperçoivent que toute augmentation des tarifs en cours de contrat donne droit à l’abonné de résilier sans frais, et c’est un véritable exode de clientèle qui a semble-t-il commencé. Lequel exode a fait, comme au temps de Moïse un miracle! Les opérateurs ont décidé de ne pas répercuter la hausse de la TVA, alors qu’il y a deux semaines, ils juraient encore, la main sur le cœur, que c’était aussi intolérable qu’impossible…
Sans doute l’ont-ils décidé parce que leur clientèle était en train de se faire piller comme de vulgaires bagages à Roissy, et que, pour eux, l’intangibilité du lien de dépendance qui les lie à leurs usagers était aussi importante que l’impunité des magistrats…

Hallucinant!

février 5, 2011 on 4:07 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, France, Incongruités, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | Commentaires fermés

Pierre Mauroy, ancien Premier Ministre, ancien Maire de Lille, vient d’être condamnée à 20.000€ avec sursis pour « abus de confiance » dans une affaire d’emplois fictifs à Lille; Lyne Cohen-Solal, adjointe de Bertrand Delanoë, a été condamnée elle aussi dans cette même affaire. Ce n’est pas la première fois que des personnalités socialistes de premier plan ont été condamnées: Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile de France l’a été dans une affaire de « prise illégale d’intérêts », et il risque inéligibilité pour le rejet de ses comptes de campagne aux élections régionales.

Dans le même temps, les mêmes socialistes demandent la démission de Michèle Alliot-Marie, Ministre des Affaires Etrangères, pour avoir pris place pour un vol de 20 minutes dans le jet privé d’un riche tunisien de ses amis.

La logique de ceux qui veulent la démission du ministre pour ce qui n’est ni illégal, ni immoral, mais tout au plus une faute de jugement, et qui passent l’éponge sur les condamnations pénales pour des faits directement issus de leur exercice du pouvoir, n’apparaît pas évidente à JusMurmurandi….

Nicolas Sarkozy est scandalisé que le présumé coupable du meurtre de Laëtitia soit un condamné libéré, dont le suivi judiciaire n’a pas été assuré comme il l’eût dû, et qui, laissé à lui-même, en a profité, si l’accusation a raison, pour aller jusqu’au crime abject et monstrueux.
De ce fait, il annonce que celles et/ou ceux qui auraient fauté dans cette affaire seront sanctionnés.
Les magistrats du Tribunal de Nantes, se sentant manifestement visés, ont aussitôt, à titre préventif, décidé de se mettre en grève pour une semaine.
Ils s’inscrivent ainsi dans la logique d’autres magistrats, qui veut que ceux-ci soient au-delà de toute sanction, même quand la faute apparaît gravissime.

JusMurmurandi se souvient que l’institution judiciaire avait jugé « bon » de sanctionner le seul juge Burgaud pour le désastre d’Outreau, auquel des dizaines de magistrat avaient mis la main. Et encore, la sanction, si l’on peut dire, pour un procès qui a fracassé la vie de plus de dix personnes et causé un suicide, avait-elle été seulement un blâme.

Nul doute que nombre de justiciables aimeraient être jugés avec la même compréhension qui est en fait une compromission communautariste et clanique avec lesquels les magistrats se jugent -pardon, s’absolvent- eux-mêmes.
A Outreau, ils avaient quand même délivré un blâme.
Ici, c’est avant toute enquête, ou peut-être pour l’empêcher, qu’ils se déclarent tellement outrés qu’ils se mettent en grève préventive.
Ce qui leur permettra de déclarer que le retard de leurs affaires démontre incontestablement qu’ils sont surchargés et en sous-effectifs.

Lesquels sous-effectifs sont d’après eux la seule cause du drame alors qu’ils sont eux-même au dessus de tout reproche. CQFD…

Les moutons de Panurge

janvier 15, 2011 on 11:57 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, France, Incongruités, Insolite, International, Poil à gratter | 2 Comments

Les mauvaises langues racontaient que les mêmes qui acclamaient Pétain descendaient dans la rue quelques temps plus tard pour ovationner de Gaulle.

C’est un peu ce sentiment qu’a JusMurmurandi en écoutant le galimatias des uns et des autres sur la situation tunisienne.

Commençons par poser des jalons clairs, JusMurmurandi ne défend aucune dictature, et préfère bien entendu la démocratie.

Cela étant, il est bon, savoureux de citer quelques paroles entendues au cours des derniers jours pour les mettre dans un contexte plus exact, à défaut de politiquement correct.

Exemples.

Lorsque les troubles commencent, nombreux journalistes, exactement comme lorsque les Américains ont tout juste commencé à pilonner Bagdad en 2002, annoncent que tout est déjà fini, que le régime va s’effondrer, et que la démocratie va arriver.

Nous sommes en 2011, neuf ans plus tard, des centaines de milliers de morts plus tard, et rien n’est réglé en Irak. Alors pourquoi est ce que cela prendrait peu de temps dans un pays comme la Tunisie où Ben Ali, comme son prédécesseur Bourguiba, ont tenu le pays d’une main que l’on peut sans ambage qualifier de ferme ??? Ces paroles sont celles de serins qui méprisent leur audience.

Suite.

Ben Ali s’en va. Le concert commence, la meute est lâchée.

Qui pour critiquer le Président parti, le qualifiant de despote corrompu, et autres qualificatifs du même acabit.

Cela concerne une partie de la classe politique française, comme Bertrand Delanoë, né sur place, qui ne s’est pas privé de se rendre fréquemment dans sa terre natale où il possède une maison. Lorsque l’on est en désaccord profond avec un régime, est ce cohérent d’y investir ses deniers, de s’y rendre fréquemment ???

Franche rigolade. Le sommet étant atteint lorsqu’il demande « la transparence, la liberté et le pluralisme ». Qu’il commence donc dans notre bonne ville de Paris, le brave homme.

Deuxio, les Tunisiens en France. Qu’il est bon de les voir soutenir leurs frères, tandis qu’ils vivent dans notre hexagone douillet, par rapport à leur pays natal. Où est donc votre fierté, braves gens ??

Car les entendre parler de bain de sang, lorsqu’il y aurait 66 morts…Même si c’est trop, on oublie un peu vite Prague et Budapest par exemple, où le sang a coulé autrement plus; cela n’a d’ailleurs pas empêché les communistes des se cramponner au pouvoir pendant de longues décennies tandis que les chars venaient mater les résistants.

Un peu comme l’on rend hommage à chaque soldat français (issu d’une armée de professionels exclusivement, rappelons le) qui décède en Afghanistan, 51 depuis neuf ans que notre armée y est. Avec les morts de 14-18 ou de 39-45, la télé aurait rendu des hommages en boucle, la classe politique n’aurait fait que cela….

Tertio, on a entendu les anti sarkozystes primaires qui critiquent tout ce qu’il fait ou ne fait pas.

Si la France avait pris position avant le départ du chef de l’Etat tunisien, nous aurions commis un pêché d’ingérence post/néo colonialiste. Nous n’avons pas pris fait et cause pour le « peuple tunisien » tout de suite, nous sommes par conséquent des lâches. Bis répétita, ce sont des paroles de serins qui méprisent leur audience.

Parce que ce qui est également important, personne n’en parle.

La Tunisie, qui n’a pas le pétrole ou le gaz de l’Algérie, les phosphates du Maroc, a connu un développement économique très substantiel pendant la présidence de Ben Ali.

Un développement touristique d’abord, que l’Algérie voisine n’a jamais su réaliser, mais aussi créer un terreau industriel y compris avec des entreprises associées à la haute technologie comme l’aéronautique. Tout cela a permis de créer une classe moyenne, absente tant au Maroc qu’en Algérie.

Par contre, elle n’a pas connu les vagues de terrorisme comme l’Algérie ; le magnifique film sur les moines de Tibéhirine nous l’a encore rappelé.

Rien n’est rose, rien n’est parfait, mais jeter le bébé avec l’eau du bain serait bien exagéré.

Qui plus est, attendons calmement de voir où cela va déboucher.

Le miracle tunisien est il en route ? JusMurmurandi le souhaite, l’espère.

Rappelons simplement que dans un autre pays musulman, l’Iran, plus personne ne voulait du Shah.

Quand il est parti, tout le monde s’est réjoui.

On a juste oublié de dire au peuple iranien qu’il voudrait encore moins, beaucoup beaucoup moins, des mollahs, représentés alors par Khomeini.

Des remarques qui font boule de neige

décembre 20, 2010 on 11:58 | In C'est ça, Paris?, Ca m'énerve, Coup de gueule, France, Incongruités, La Cour des Mécomptes, Poil à gratter | 1 Comment

La région Ile de France a revêtu son magnifique manteau
blanc ce matin et c’est un plaisir des yeux. Continuons sur le même
thème avec quelques remarques qui ont émaillé la semaine
précédente. Tout d’abord Bruxelles et la Commission européenne qui
s’est fait prendre la main dans le pot de confiture pour une
utilisation illégale de logiciels… Alors que Bruxelles soutient
Paris pour la loi Hadopi, sensée protéger les auteurs compositeurs
de musique et films, inflige des sanctions record à Microsoft pour
abus de position dominante, la voici qui se prend un bon coup de
règle sur les doigts pour ne pas avoir respecté les droits d’auteur
de la société française Systran. La Commission devra verser 12
millions d’Euro à cette dernière. Comme toujours, avec nos impôts.

Logiciels toujours, on apprend que des pharmacies auraient utilisé
un logiciel pour minorer leurs recettes, avec un fraude pouvant
atteindre 400 millions d’Euro en trois ans à l’échelle de la
France. 4000 pharmacies seraient potentiellement concernées. Mais
que fait le fisc ???

L’intervention de la police pour neutraliser
un Malien armé d’un marteau avec un pistolet Taser ayant vu ce
dernier décéder, Bertrand Delanoë a immédiatement réagi pour
demander une « enquête totalement indépendante » sur l’utilisation de
cette arme. Entre temps, il recommande que l’usage de ce pistolet
soit suspendu. Face à une personne armée d’un marteau, serait il
donc préférable que les policiers fassent usage de leurs armes
feu, parce qu’elles seraient moins dangereuses ??? A Besançon où,
dans le même temps, une prise d’otages dans une maternelle a eu une
issue positive, les enfants ayant été libérés sains et saufs et le
preneur d’otages neutralisé avec un Taser sans heurt, JusMurmurandi
n’a pas entendu Delanoë louer l’efficacité de ce même Taser…. On
se souviendra des cris d’orfraie que l’on avait entendus en 1986
lorsque les forces de l’ordre avaient neutralisé Human Bomb de
manière plus « définitive », affirmant qu’il avait été abattu….

Le clou pour la fin, c’est la déclaration
de Jacques Chirac lorsqu’il rencontre la nouvelle secrétaire d’Etat
aux Solidarités, Marie-Anne Monchamp, villepiniste. « Tu as trahi
Villepin et ce n’est pas bien ! » Dans le domaine de la trahison
politique, qui mieux que Chirac peut se poser en expert de première
catégorie ???

Page suivante »